RESERVE DE BIOSPHERE LASELLE

UNESCO
Mercredi 22 de août del 2018

Les activités du projet " Appui à la restauration des écosystèmes forestiers pour promouvoir le développement socio-économique durable dans la Réserve de biosphère de La Selle (Haïti) ", financé par l'AECID et l'Organisme Autonome Espagnol pour les Parcs Nationaux (OAPN) avec une contribution totale de 250.000 dollars  à l'UNESCO, ont été récemment lancées. La coordination du projet est partagée entre la Commission nationale haïtienne pour la coopération avec l'UNESCO et le Comité national du Programme Homme et la Biosphère, dirigé par le Ministère de l'Environnement d'Haïti. Il est mis en œuvre par la Fondation Seguin et diverses organisations locales.

L'objectif de l'intervention est de contribuer au développement humain et économique durable dans la Réserve de biosphère de La Selle, par la récupération des ressources forestières, des services écosystémiques et la promotion d'actions de développement durable. Les résultats sont R1 : Autorités et organisations impliquées conformément aux objectifs et activités du projet ; R2 : Zones de travail identifiées, espèces à utiliser et familles bénéficiaires sélectionnées ; R3 : Sources d'énergie alternatives à promouvoir sélectionnées ; R4 : Acteurs sociaux informés et sensibilisés ; et R5 : Reboisement et plantations réalisées et familles bénéficiaires s'occupant du reboisement, de l'exploitation des cultures et de l'utilisation de sources d'énergie alternatives.

Il s'agit d'un projet qui met l'accent sur la sensibilisation et le renforcement des capacités locales pour le reboisement et la gestion durable des peuplements forestiers et des systèmes agroforestiers installés. Les deux premiers résultats sont maintenant pratiquement achevés, de sorte qu'une étude sur l'état de conservation des forêts, une étude sur les zones de reboisement, l'identification des familles bénéficiaires avec lesquelles un accord sera signé et une liste des espèces avec lesquelles quelque 200 hectares seront reboisés seront disponibles.

Rappelons que l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a pour but d'aider les pays en développement à établir des stratégies nationales de développement durable qui inversent la perte des ressources environnementales. Le Programme sur l'homme et la biosphère (MAB) de l'UNESCO contribue à développer les bases de la conservation et de l'utilisation durable de la diversité biologique et à améliorer les relations entre les communautés humaines et leur environnement, au service duquel la réserve de biosphère est l'un des objectifs.