Coopération triangulaire

Depuis des années, l'Agence espagnole de coopération internationale au développement (AECID) contribue aux initiatives de coopération triangulaire en Amérique latine et dans les Caraïbes avec la conviction que cette forme de coopération a une valeur ajoutée évidente.

Cette nouvelle tendance de la coopération au développement est d'un grand intérêt pour l'AECID, puisqu'il s'agit de renforcer la coopération technique, par l'association d'un bailleur de fonds (en l'occurrence l'Espagne) avec un pays en voie de développement intermédiaire (pays émergent bénéficiaire des Fonds publics d'aide au développement) pour concourir conjointement en faveur d'un pays tiers (Haïti).

Dans ce contexte, la Coopération argentine, en collaboration avec l'AECID et le gouvernement haïtien, met en œuvre le Programme PRO-HUERTA pour aider les agriculteurs à diversifier leurs jardins afin que les familles, groupes ou entités des communautés puissent produire leurs propres aliments frais. Il représente une alternative pour améliorer la nutrition des secteurs sociaux pauvres par l'autoproduction alimentaire à petite échelle à travers des modèles de jardins potagers et de fermes au niveau des ménages, de l'école, de la communauté ou des institutions, complétant et diversifiant l'alimentation.

Sa stratégie d'action inclut:

  1.     Promotion des activités maraîchères et de l'agriculture biologique
  2.     Formation permanente des promoteurs et des bénéficiaires
  3.     Assistance technique
  4.     Suivi systématique des entreprises
  5.     Fourniture d'intrants (graines et bâtiments agricoles)

Pour sa part, le Brésil a participé au programme environnemental MAPOU, qui couvre 150 km2 du département du sud-est d'Haïti.

Le Chili, Cuba et la Colombie sont des pays qui pourraient lancer des projets triangulaires avec l'AECID en Haïti.